Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2011

Déclaration de l’Association internationale Memorial à propos des élections législatives du 4 déc. 2011

 (Cette déclaration a été diffusée en russe le 28 novembre 2011, quelques jours avant la tenue des éléections legislatives)

Ces dernières années, la Russie suit une pente dangereuse. La monopolisation du pouvoir  a  eu plus d’une fois des conséquences catastrophiques dans notre histoire. Seules des élections peuvent garantir une pluralité politique.

Point n’est besoin d’énumérer les évidents défauts des prochaines élections à la Douma d’Etat, ni de signaler la malhonnêteté de leur organisation. L’ampleur des pressions administratives suscite d’ores et déjà la défiance envers leurs résultats.

Nous jugeons cependant important de prendre ces élections au sérieux et d’y participer. Avant tout parce qu’une trop forte abstention ne peut que favoriser le tripatouillage  de leurs résultats.

images?q=tbn:ANd9GcRFZKdbBMQ4sgSaS3o5E2sgyYhwIiqugtKt-iIKupkzKAYuzBdGNous considérons qu’il est juste de se rendre aux urnes et de ne pas céder nos bulletins de vote aux falsificateurs.

Il serait irresponsable de voter pour des partis qui ont pris part, hier ou aujourd’hui, à la monopolisation du pouvoir. Il serait tout aussi impossible de voter pour des partis ayant recours à la rhétorique nationaliste, cela conduirait également à l’abîme. Mais les listes comportent, malgré tout, d’autres partis. Si aucun d’entre eux ne paraît acceptable, il reste toujours  la possibilité de rendre le bulletin  nul.

Nous pensons qu’il est nécessaire que le plus grand nombre possible de citoyens participent activement et en toute impartialité au bon déroulement des élections. La comparaison et l’analyse des résultats de leurs observations pourront donner matière  à des actions ultérieures.

Cette voie ne promet pas un succès rapide, mais les chances seraient encore moindres si l’on en empruntait d’autres.

11:10 Publié dans Appels et communiqués | Lien permanent

14/12/2011

Déclaration de l’association Internationale Memorial sur le jugement de Ioulia Timochenko.

Il y a deux jours est paru, sur Internet, le verdict rendu le 11 octobre à Kiev par le tribunal du district Petcherski, au procès de Ioulia Timochenko, ex Premier ministre d’Ukraine.

Sans avoir la possibilité de porter une appréciation juridique circonstanciée sur ce jugement, nous estimons néanmoins nécessaire de  faire la déclaration suivante.

Les poursuites pénales de dirigeants politiques retirés du pouvoir, visant telle ou telle décision de gouvernement prise par eux dans la période où ils étaient au pouvoir, exigent de la part d’un tribunal une prudence particulière pour définir les intentions, le corps du délit, le préjudice causé, ainsi que pour fixer le degré de la peine. Il convient, en outre, d’être particulièrement attentif au respect du droit à un jugement équitable.

Les informations connues de l’opinion quant à la nature du délit imputé à I. Timochenko, la cruauté et le caractère abusif de la mesure de détention préventive et du jugement rendu, les multiples entorses  aux normes d’une procédure judiciaire équitable pendant le déroulement du procès nous amènent à conclure à la motivation politique des poursuites pénales engagées, que l’on peut qualifier de règlement de comptes politique. Le jugement rendu public ne contient même pas une description complète du corps du délit imputé à I. Timochenko.

Memorial exprime sa protestation contre l’utilisation de l’appareil judiciaire à des fins politiques, exige l’annulation du jugement et la libération de Ioulia Timochenko.

La direction du mouvement international « Mémorial, le 17 octobre 2011.

10:55 Publié dans Appels et communiqués | Lien permanent

12/10/2010

Commémorations du premier anniversaire de l'assassinat de Natalia Estemirova

Le 15 juillet 2010, an après l'assassinat de Natalia Estemirova, se  sont déroulées diverses actions commémoratives à Moscou, St-Pétersbourg, Grozny et dans d'autres villes de Russie.

Moscou

DSC_0133.jpgDevant le monument de Griboedov, à la station de métro « Tchistyi Prudy », un rassemblement a eu lieu en mémoire de Natalia. Les manifestants tenaient des portraits de Natalia et des mots d'ordre tels que « Kadyrov à l'interrogatoire! », « Nous exigeons une enquête objective sur l'assassinat de Natalia Estemirova », « L'impunité est mère de l'arbitraire », etc.  Après ce rassemblement, dans le bâtiment  de Memorial,  rue Malyi Karetnyi,  Alexandre Tcherkassov (Memorial), Tatiana Lokchina,  (Human Rights Watch), Oleg Orlov (Memorial) et Elena Milachina (Journal Novaya Gazeta) ont rappelé qui était Natalia, parlé de ses derniers jours, de son action et de la manière dont est menée l'instruction de son assassinat. Une série de photos ont été projetées. Ensuite, les personnes présentes ont évoqué le souvenir de Natalia. On a évoqué également d'autres journalistes à Moscou, défenseurs des droits de l'homme, militants qui, comme Natalia, ont été tués pour leurs activités professionnelles.

 

Saint-Pétersbourg

P7150156.jpgAu Centre de Documentation Scientifique de Memorial (NITs), une conférence de presse a été organisée en mémoire de Natalia. Tatiana Kocinova (NITs Memorial) a ouvert cette conférence par la projection d'une série de photos de Natalia. Ekaterina Sokirianskaya (Centre de défense des droits de l'Homme Memorial), Deni Teps (diaspora tchétchène St-Pétersbourg), Nikolaï Rybakov (Yabloko), ont parlé des principales actions de Natalia et des problèmes dont elle s'occupait les derniers mois de son existence. Elena Vilenskaya et Natalia Nesterenko (La Maison de la paix et de la non-violence) ont présenté le livre « Notre sombre époque m'a détournée comme un fleuve ...», récits de destins de femmes russes durant les années de la perestroika et de la guerre en Tchétchénie. Le livre, préparé par l'organisation de défense des droits de l'homme La Maison de la paix et de la non-violence avec le soutien et la participation de Natalia Estemirova, est dédié à sa mémoire.

Le soir, au centre ville, a eu lieu une action commémorative. Quinze militants de Memorial, du Parti Yabloko et de l'organisation La Maison de la paix et de la non-violence, en tee-shorts rouges avec  des photos de Natalia Estemirova et l'inscription « Nous n'oublions pas que Natalia Estemirova a été assassinée le 15 juin 2009 », ont parcouru toute la Perspective Nevski, depuis la gare de Moscou jusqu'à la Place du Palais, un par un, séparés l'un de l'autre d'une distance d'une vingtaine ou d'une trentaine de mètres, en distribuant aux passants des tracts d'information sur la défenseuse des droits de l'homme assassinée.

Grozny

Dsc08048.jpgPour commémorer le premier anniversaire de l'assassinat de Natalia, les collaborateurs du Centre de défense des droits de l'homme Memorial ont mené une action de bienfaisance. Les militants de Memorial ont distribué des quêtes (collectes) à la maison de vieillesse de Grozny où vivent, solitaires, 106 personnes âgées.

Quelques familles ont également reçu une aide de ce type.

Les représentants de plusieurs organisations non gouvernementales de Tchétchénie se sont rassemblés dans le square des journalistes avec des photos de Natalia sous lesquelles on pouvait lire « N'oublions pas! ». Dans les bureaux de l'une des organisations tchétchènes de défense des droits de l'homme, un « sermon » (cérémonie nationale qui accompagne la lecture des surates du Coran) a été prononcé.

Voir les photographies des actions sur le site du Centre Memorial http://www.memo.ru/2010/07/16/1607101.htm.